top of page

Handicap. Pour une révolution participative

L’ouvrage que publie Loïc Adrien et Coralie Sarrazin s’intéresse notammant à deux notions (l’autodétermination, la désisntitutionnalisation) dont ils écrivent, à juste titre, qu’elles se révèlent souvent floues ou utilisées à la façon d’une vitrine.

Autant dire qu’il s’agit là, pour tous ceux qui sont concernés par les effets que peuvent produire ces notions le plus souvent mal interprétées (volontairement ou non), un travail de première nécessité.

Croisant historique de ces notions et travaux scientifiques les étayant, ils leur donnent ainsi corps tout en rappelant au passage quelques points de repères, le tout constituant un corpus solide pour (enfin) penser ces questions. Et puisque lorsque l’on parle d’autodétermination des personnes ou de désinsitutionnalisation des pratiques d’accompagnement, l’invocation du risque (et de la nécessaire protection) n’est jamais loin, une troisième partie de l’ouvrage s’attache à déconstruire cette notion.

Il y a là, à l’évidence, un travail de clarification que l’on attendait. Et comme ainsi (après cette lecture), l’on sait de quoi on parle, peut s’engager une véritable discussion sur les pratiques et ce à quoi elles s’adossent.


0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page